Son parcours

A 5 ans, elle se découvre une passion pour le piano grâce à une magnifique chanson d’Elton John.
Son métier 1er est donc professeur de piano, mais elle eut plusieurs autres emplois dans la culture musicale : la formation musicale, chef de chœur…
Sa plus longue expérience ayant été au Conservatoire où elle était responsable pédagogique de formation en culture musicale.

Remise en question

Vers l’âge de 35 ans, elle commence à se poser de beaucoup de questions et découvre qu’elle a finalement beaucoup de blocages internes qui la mettent dans une situation délicate : d’un côté elle était très heureuse de ces métiers de transmission autour de l’éducation musicale, mais de l’autre, malheureuse de ne plus jouer de piano.

Un professeur de piano a tué sa passion

En effet, quand Aurélie Chevalier découvre à l’âge de 5 ans qu’elle veut faire du piano, ses parents l’inscrivent à des cours privés puis au Conservatoire.
Mais suite à l’enseignement violent verbalement de son professeur de piano de l’époque, elle passe presque 10 ans à apprendre avec la boule au ventre et le stress.

Elle s’accroche pensant qu’une fois ses études finies, cela irait mieux, qu’elle serait libre de jouer comme elle le souhaiterait, mais la réalité c’est que cela l’a détruite de l’intérieur. Sa passion de jouer du piano a été tuée.

Passage à vide

Elle démissionne de son travail dans le domaine de la musique de l’époque et pendant 2 ans travail fait du maraîchage (rien à voir) car totalement perdue !

En 2011, elle arrive à Saint-Malo se cherchant désespérément et un jour, son fils, en 3e à l’époque, lui fait découvrir que sur Google on peux poser des questions et pas juste faire une recherche de mot…

C’est une révélation ! Elle passe donc beaucoup de temps à lui poser des questions dans l’idée de trouver un sens à sa vie.

Découverte du blogging

C’est comme ça qu’un jour elle tombe sur Aurélien Amacker qui venait de sortir son livre « Je gagne ma vie avec mon blog ».

Puis, dans la foulée, elle découvre aussi Olivier Roland qui est en plein lancement de sa formation. Nous sommes en mai 201, elle s’inscrit donc et commence sa formation de Blogueur Pro. Elle est nulle en technique, mais la pédagogie de cette formation est telle qu’elle réussit, à son rythme, à passer toutes les étapes.

Il se passe 18 mois entre le jour où elle a créé son blog est son 1er lancement en 2013 pour sa formation « Plaisir Piano ».
Cette formation est dédiée aux pianistes autodidactes qui souhaitent améliorer leur piano.

5 ans avant d’oser !

En parallèle de sa formation auprès d’Olivier Roland et la création de son blog, petit à petit elle a assez d’élèves en présentiel pour créer son école de piano.
Elle l’a gardé jusqu’en 2018.
Cette proximité lui a permis d’être au plus près de ses élèves et de connaître leurs réels besoins et les problèmes récurrents.

Au départ, elle gagne évidemment plus d’argent par le présentiel, mais petit à petit la bascule s’est faite sur la partie internet, avec son 1er lancement.
Elle gagne 12000 € au 1er puis, encore 4000 € un peu plus tard.

Malgré tout, elle décide de rester avec ses élèves en présentiel, ce qui dure 5 ans alors qu’elle aurait pu se consacrer uniquement à son blog.
Elle en avait la capacité, mais a préféré rester dans sa zone de confort…

Découverte du développement personnel

C’est à cette même époque qu’elle découvre le développement personnel grâce à Olivier Roland, ce qui lui a permis du même coup de se rendre-compte qu’elle avait beaucoup de blocages.
Cette prise de conscience lui a permis de travailler dessus et de les faire sauter.

C’est comme ça qu’en juin 2018, elle ose sauter le pas, c’est la fin du présentiel !

Elle vend son produit avant de l’avoir fini

Pour son 1er lancement, comme préconisé par Olivier Roland, elle se lance avec une formation dont seuls 2 mois sur 10 ont été créés.
Cela lui permet de le lancer plus rapidement et surtout de l’adapter au fur et à mesure.

Mais du coup, l’année a été intense, car elle créait la suite en temps réel tout en s’occupant de ses élèves en présentiel qu’elle avait toujours au moment de la vente de sa formation !

Un tunnel de vente à l’inscription

Maintenant qu’elle n’a plus son école, que sa formation est lancée, elle ressent alors le besoin de se former et notamment sur la partie marketing.
En effet, jusqu’à aujourd’hui elle utilisait un tunnel de vente pour les personnes qui s’abonnaient sur son blog.

Le schéma était simple, à l’inscription elle offrait un challenge piano de 7 jours puis proposait sa formation « Plaisir Piano ».

Elle s’attaque à la pub Facebook

Aujourd’hui (littéralement aujourd’hui !) elle lance sa toute 1ère campagne de pub Facebook avec un budget de 15€/jour.
Pour cela, elle a fait appel à un prestataire qu’elle rémunère sur le pourcentage de ses ventes.

En effet, après avoir fait, seules, plusieurs essais totalement infructueux avec un budget de 5€/jour, elle se rend bien compte qu’elle n’en a pas les compétences…

Elle n’a pas encore de recul sur la réussite de ce nouveau projet, mais plusieurs entrepreneurs de son entourage ont eu de très bons résultats.

Vision de son business.

Elle est aujourd’hui en pleine ascension !

Son objectif est d’étoffer son offre.
Pour cela, elle a choisi de vendre sa grosse formation « Plaisir Piano » en plusieurs petits modules.

Aurélie Chevalier se forme elle-même et s’entoure

En effet, l’une de ses préoccupations actuelles est de se former afin de continuer à évoluer, que ce soit dans son business, mais aussi personnellement.

  • Elle participe donc à beaucoup de formations, d’immersions.
  • Elle lit énormément, en ce moment, exclusivement sur l’indépendance financière.
  • Elle fait également partie de plusieurs petits groupes de 3,4 personnes pour parler de stratégies ou encore de musique.

Son objet à – de 100€

Le livre « Père riche, père pauvre » de Robert Kiyosaki

Son dernier mot

« Vas-y, lance-toi ! »

Pour retrouver Aurélie.

Son site blog : 1piano 1blog
Sa chaîne Youtube : 1piano 1 blog
Sa page Facebook : Aurélie Chevalier Piano