Dans l’épisode précédent N°42, je vous ai donné la 1ère étape pour développer votre votre indépendance financière.

1ère étape de votre code : Vous devez croire/penser que vous méritez d’avoir l’argent que vous convoitez.

En effet, si vous voyez l’argent comme un manque, plutôt qu’en abondance, c’est plus compliqué pour être dans une situation favorable.

De plus, je vous ai expliqué que si vous cherchiez à avoir de l’argent juste pour l’argent, juste dans un but d’accumulation, vous allez avoir du mal à être complètement épanouie.

Si, au contraire, vous l’utilisez pour une plus grande cause, pour votre mission de vie, dans ce cas, l’argent sera plus docile, plus facile à maîtriser.

Mais je vous invite, à écouter la 1ère partie de MA vision sur cette notion qu’est l’argent.

2ème étape de votre code : L’argent circule là où la valeur perçue est la plus grande.

L’idée c’est de ne pas trop se compliquer la vie par rapport à l’argent.
Il faut le considérer comme une ressource quelconque, comme l’eau par exemple.

L’eau circule vers les chemins qui ont le moins de résistance. L’argent est toujours attiré là où la valeur semble être la plus grande.

Je parle bien de valeurs et pas de coût.

Par exemple, pour un business autour de la transformation de la personne, comme moi, partant d’un problème (le point A) pour arriver à une situation rêvée (le point B).

D’un côté, il y a la transformation, le passage du point A au point B.
Et de l’autre, la somme d’argent versée pour l’accompagnement.

Plus l’importance de cette transformation sera importante, plus elle aura de valeur et élèvera le statut personnel de la personne.

Le statut personnel.

Je voudrais introduire cette notion de statut personnel qui est votre position en tant qu’être humain, les standards selon lesquelles on se perçoit, qui incluent entre autres :

  • l’argent sur votre compte en banque.
  • votre santé, forme physique
  • vos possessions et biens matériel…

Un client choisit donc de baisser temporairement son statut personnel pour ensuite avoir un statut personnel plus élevé.

  • Par exemple, pour avoir une meilleure santé physique, il est prêt à payer un abonnement mensuel.
  • Un étudiant est prêt à payer une école et donc abaisser son statut personnel pour obtenir un meilleur job.
  • Et c’est pareil avec moi, vous êtes prêt à investir dans un coach, pour la transformation plus tard d’être meilleur en webmarketing, pour vendre votre service, votre expertise votre savoir, à un prix qui vous correspond.

Vous êtes donc prêt à baisser votre statut personnel à un moment donné pour les lever plus tard suite à la transformation que vous allez avoir par mon accompagnement.

Donc, quand je parle de l’idée phare que l’argent circule là où la valeur perçue est grande, cela signifie que, plus il y aura un contraste entre la somme que vous voulez débourser, et votre statut personnel qui s’élèvera, plus il vous sera facile de débourser cet argent.

Dans le sens inverse, c’est pareil. Si vous êtes webmarketeur et que vous créez une offre, plus celle-ci aura de valeur aux yeux de vos clients, plus elle élèvera leur statut personnel, plus vos prospects seront prêts à payer pour cette transformation.

Ainsi, plus vous allez aider vos clients à faire d’une situation inconfortable une situation désirée, de rêve, plus ils seront prêts à payer pour cela.

Quand vous créez un produit, posez-vous ces questions :

  • Quel problème est-ce que vous résolvez ?
  • Est-il difficile à résoudre pour votre client ?
  • Et si vous résolvez ce problème, quelle transformation est-ce que vous permettez de réaliser ?

Plus vous allez être capable de faire comprendre ce gap entre leur situation d’inconfort du départ, et l’atteinte de leur situation rêvée, plus cela aura une grande valeur à leurs yeux, plus ils seront prêts à acheter chez vous.

La 3ème étape de votre code : L’accomplissement arrive lorsque vous avez une mission plus grande que la simple idée d’accumulation.

Quel est votre but ? Votre mission ? Qu’est-ce que vous êtes venu faire sur cette Terre ?

Pour illustrer cette idée voici l’exemple d’Andrew Carnegie qui fait partie probablement d’une des personnes les plus riches des États-Unis.
Il a fait des donations de plusieurs millions, voire milliards de dollars tout au long de sa vie.
Andrew Carnegie est connu pour avoir accumulé de l’argent toute la première moitié de sa vie, et l’avoir redistribué toute la seconde.

Il est normal au début de vouloir subvenir à ses besoins primaires, mais à un certain seuil, avoir une mission de vie rajoute de la « nécessité » à votre requête.

En effet, avoir une mission plus grande que le simple objectif de revenu mensuel que vous vous êtes fixés, permet de ne pas se laisser aller quand vous l’atteindrez.

C’est pourquoi, les personnes qui ont cette abondance continue à avancer, alors qu’elles n’en n’ont plus réellement besoin pour elle-même.

C’est exactement la même chose pour moi, dans une autre mesure bien sûr, j’ai dépassé largement les revenus que je souhaitais ne serait-ce qu’ il y a 2 ans, et si je continue d’avancer, c’est pour une cause plus grande.

J’aimerais maintenant que vous fassiez l’exercice suivant :

  1. Imaginer d’un côté vos objectifs, d’un point de vue strictement égoïste, juste pour vous, pour subvenir à vos besoins, à vos aspirations.
  2. Et de l’autre, je voudrais que vous cherchiez une cause qui vous tient à cœur, votre mission de vie, pour rajouter de la nécessité à votre avancement pour continuer à vous battre.

C’est à ce moment-là, quand vous ne serez plus dans cet état d’esprit d’accumulation que l’argent deviendra un simple outil, il sera alors plus facile à avoir pour servir votre mission de vie.

Définissez donc votre but, votre mission de vie et allez servir cette grande cause qui dépasse votre existence.

4ème étape de votre code : L’histoire que votre argent raconte.

L’argent n’a pas de moral, ni d’esprit, il se fout de ce que vous allez faire avec lui, mais il est très bavard.

Si vous le dépensez uniquement dans des passifs, que vous dépensez plus que vous avez, ou que vous ne le respectez pas, cela risque de vous causer du tort par la suite.

L’argent a besoin de circuler sereinement pour raconter une bonne histoire.

C’est une notion qui vous paraît peut-être sortie de nulle part !

Mais, vous connaissez forcément dans votre entourage, des personnes qui dépensent tout ce qu’elles gagnent, voire plus… Elles galèrent chaque mois et sont donc prisonnières de la rate race.

J’ai fait partie de ces personnes-là ! Mais, aujourd’hui, je me considère comme un entrepreneur orienté sur le long terme.

Je veux écrire l’histoire de mon argent.

Je veux l’utiliser pour faire le bien.

Je veux que l’histoire que j’écris avec mon argent soit si intéressante que d’autres personnes s’en inspirent pour suivre mon chemin.

L’argent n’est ni fait pour être complètement gaspillé, ni pour être accumulé. Il doit circuler, être réinvesti intelligemment pour pouvoir déclencher l’ensemble des effets de levier que vous avez à votre disposition.

Et même si, pour l’instant, vous n’en avez pas encore assez pour utiliser ses levier, il est important que vous compreniez cette histoire de circulation d’argent afin,  qu’au fur et à mesure que votre histoire avec l’argent avance, vous puissiez avoir ces effets de levier.

À un moment donné de votre business, vous allez pouvoir déléguer des tâches sur lesquels vous n’avez pas de plus-value.

  • Si vous déléguez trop tôt, vous risquez d’être en état de manque.
  • Ou encore, si vous vous faites coacher, ou achetez des formations trop tôt, cela peut mettre en péril votre business.
  • Mais, c’est également le cas, si vous déléguez ou vous faites accompagné trop tard car cela vous freinera.

Vous devez trouver le bon équilibre. Les américains appellent cela, avoir un « sweet spot », c’est, le bon moment pour déclencher certains effet de levier, une « gestion nominale » de l’argent afin de continuer à avancer dans votre histoire.

C’est comme un tableau, une œuvre d’art, vous en êtes l’artiste qui allez mettre en valeur ce tableau.

Mon but ici…

Voici qui clore ce chapitre de 2 épisodes sur le thème de l’argent, encore si tabou en France.

Mon but n’est pas que vous soyez d’accord ou pas avec moi, mais que ses réflexions puissent vous aider à casser certaines croyances liées à l’argent.

Moi-même, j’ai eu longtemps d’énormes croyances limitantes !

Et cette réflexion approfondie m’a permis d’aller au-delà et même, aujourd’hui, de devenir entrepreneur.
Car, maintenant, je peux mieux aider mes clients à se transformer. C’est ce qui me permet de servir une cause qui est plus grande que moi.

Voilà, je vous laisse à votre réflexion par rapport à ces 4 points que je vous ai partagé, et sur VOTRE relation à l’argent.

J’espère que cela vous a plu, moi j’ai pris beaucoup de plaisir à réaliser ces deux épisodes.

J’aimerais maintenant que vous me partagiez si vous aimez ce genre d’épisode ?

Si vous préférez des épisodes axés sur des interviews d’entrepreneurs web inspirants ?

Ou plus, si vous préférez plus d’épisodes en solo, de réflexions généralistes sur le business en ligne ?

Ou encore, si, comme actuellement, un mix des deux, ça vous va ?

J’aimerais vraiment avoir votre retour.

Pour cela, vous pouvez m’écrire à l’adresse mail : contact@webcreateur.com ou en commentaire sur mon blog webcreateur.com, épisode numéro 42.

En attendant, portez-vous bien. Salut !