Qui est Pascal Despeaux ?

Dans le cadre d’une Masterclass avec les Transfopreneurs, j’ai accueilli Pascal Despeaux.

Il a 35 ans d’expérience dans le monde de l’image, photos, films, réalisations… Depuis 7 ans, il forme des professionnels à l’INA, Institut National de l’Audiovisuel. Ses clients sont France Télévisions, des boîtes de « prod », des photographes qui passent à la vidéo ou des personnes qui développent leur communication par ce canal, tel que blogueurs, youtubeurs…

Depuis moins d’un an, il a un programme qui s’appelle NOMAD pour aider les entrepreneurs et les infopreneurs à réaliser des vidéos professionnelles :

N = Notion de base
O = Organisation
M = Moteur
A = Assemblage
D = Diffusion

L’erreur la plus courante des infopreneurs

La plupart du temps, ces amateurs en vidéo sont des professionnels de leur domaine, mais leur image vidéo les dessert. Il pense qu’il faut faire compliqué pour faire professionnelle, alors que le vrai professionnel, au contraire, préconise la simplicité avant tout.

C’est une erreur de penser qu’une vidéo professionnelle est une vidéo complexe. Car sans expérience, sans matériel, on fait quelque chose d’à moitié réussi, mais donc, aussi d’à moitié raté !

Il faut obligatoirement connaître quelques notions de base qui, même chez les pros, sont indispensables !

Les bases du matériel

Caméra ou téléphone portable ?

Ne pas acheter une grosse caméra chère ou du matériel coûteux !

Le prix de la caméra n’a aucun rapport avec la qualité de vos vidéos, surtout que la caméra ne suffit pas.

Il vaut mieux utiliser son téléphone portable et prévoir le budget afin de rajouter les indispensables, tel qu’un micro, un objectif ou une bonne source d’éclairage.

« Les téléphones aujourd’hui sont capables de délivrer des images incroyables ! »

Par exemple, certains réalisateurs célèbres, qui n’ont aucun problème pour obtenir de gros budgets, ont créé des long-métrage entièrement tournés avec un iPhone 7.

Un autre des avantages du téléphone, c’est par exemple pour les interviews : il est beaucoup moins impressionnant qu’une grosse caméra. Les personnes sont donc beaucoup plus vraies dans leurs propos, car sans pression.

Le meilleur téléphone pour faire un film aujourd’hui est Google pixel 3.

Utilisez des applications !

Sans application, on ne peut pas régler le téléphone pour qu’il tourne comme une caméra (la cadence, réglage audio…).

Les applications à utiliser sont par exemple :

  • Filmic pro (Android et iPhone)
  • Moment app (Android et iPhone)
  • Mavis pro (iPhone uniquement)

La vraie différence entre une caméra et un téléphone concerne plutôt la lumière. Ce dernier nécessite d’être un peu plus nickel au niveau de la luminosité car évidemment, il est moins flexible.

Choix de l’objectif

Sur les téléphones, les objectifs sont bons, mais l’idéal est d’en rajouter un spécifique :

  • Pour conserver une distance avec le smartphone permettant d’obtenir une image valorisante de votre visage.
    En effet, la position généralement trop rapprochée d’un smartphone déforme les visages.
  • Pour avoir une profondeur de champ qui se réduit et qui floute légèrement l’arrière-plan

Il existe trois marques de grande qualité :

Attention à la coque du téléphone pour accrocher l’objectif, il est très important d’en trouver une compatible !

Pour plus d’info, vous pouvez également compléter ces informations avec la vidéo de Pascal Despeaux : Comment faire des vidéos pros ?

Pour les lumières

Il faut vous adapter en fonction de ce que vous faites, selon votre activité.

  • Vous pouvez utiliser la lumière naturelle par exemple si vous êtes jardinier ; vous ne vous filmerez évidemment pas dans une pièce avec un éclairage !
  • En intérieur, c’est différent, cela concernera plus des vidéos, par exemple d’un blogueur culinaire qui souhaite faire entrer ses abonnés dans sa cuisine,
  • Ou encore pour un endroit totalement neutre, si vous souhaitez que votre audience soit totalement focalisée sur vous.

Le soleil est la meilleure lumière au monde mais cela nécessite d’avoir un filtre afin de calmer la violence de la lumière.

En terme d’éclairage, le mieux c’est le LED.

Malgré un investissement un peu plus important au départ, elles sont peu coûteuses en consommation et ont une très longue durée de vie.

Il existe les panneaux LED ou les lentilles pour focaliser la lumière.

Les marques intéressantes sont :

  • Came TV
  • Aputure
  • Cineroid.

Il faut compter un budget autour de 300 €.

N’utilisez pas deux lumières, comme c’est souvent indiqué. La référence c’est le soleil et il n’y en a qu’un ! L’idéal est donc d’en utiliser une pour vous éclairer, et la deuxième sera plutôt pour l’arrière-plan.
Par exemple, sur un mur blanc. Cela donne une tâche ou une auréole et tout de suite cela lui donne vie.

En intérieur, on peut aussi utiliser la lumière du soleil, à condition d’avoir beaucoup d’ouvertures qui la fait entrer.
Cependant, attention, c’est bien moins stable que des LED, car dès qu’ils passent le moindre nuage, cela fait varier la luminosité.

L’idéal serait de créer un réflecteur pas cher, comme vous pouvez le trouver sur leblogdelimage.com avec une plaque de polystyrène.

Attention avec la lumière du soleil, si vous commencez le tournage le matin, le finissez le soir et que vous changez l’ordre des plans, les différences seront bien trop visibles.

Pour les micros et autres petits matériels

« Voici la liste de matériel que je vous conseille !

J’espère que toutes ces informations vont vous servir à bien sélectionner votre matériel.

Je passe beaucoup de temps à acheter et tester les produits pour bien conseiller mes apprenants donc profitez de ces conseils ils valent de l’or.

Le micro Rode SmartLav+

Ce micro est un rapport qualité-prix exceptionnel. Profitez de ce tarif qui est bien placé il valait encore 70€ il n’y a pas si longtemps. Par contre, c’est une prise jack TRRS donc prévue pour les téléphones. Il peut être malin d’acheter directement l’adaptateur (SC3) qui permet de passer ce micro en jack classique afin de pouvoir le connecter sur différents appareils.

 

Le Rode SC3

L’adaptateur rode SC3 permet de passer votre micro d’une prise jack pour smartphone en prise jack pour appareil photo ou encore pour un enregistreur. On passe d’une connexion TRRS à une connexion TRS.

Intéressant à acheter en même temps que votre Rode SmartLav+

 

Manfrotto MTPIXI-B

Voilà un petit pied de table fabriqué par Manfrotto. Il est joli bien fabriqué. Il peut servir de poignée. Et il est très raisonnable en prix au vu de ses performances.

 

Manfrotto Nanopole

Un joli petit pied pour éclairage. On n’est sur un petit pied qui conviendra à votre smartphone. Si vous désirez un trépied pour votre appareil photo il faudra prendre plus gros.

ATTENTION ce sont des pieds pour éclairage, donc c’est moins stable qu’un trépied, car il y a l’action des trois pattes. Mais cela monte haut sans avoir à dépenser beaucoup de sous. Lorqque je parle que c’est moins stable je ne parle pas de risque de chute on est ici sur del a très bonne qualité. Je parle de stabilité au niveau que cela peut bouger. Donc lorsque vous faites partir l’enregistrement vidéo, regardez si le pied ne tremble pas. C’est tout à fait jouable je l’utilise.

On n’a la possibilité de détacher la colonne centrale pour le transformer un bâton de selfies. Pour le coup cela devient un bâton top qualité bien costaud.

 

Mudder le support pour votre téléphone

Voilà un petit support raisonnable en prix, mais viable. Le téléphone est bien tenu et il y a même un système de filetage sur l’arrière pur le rendre encore plus polyvalent. C’est bien.. Tellement économique que cela vaut la peine de l’acheter comme deuxième option légère même si vous achetez le support de chez Rhino.

 

Neewer le support pour votre téléphone

Voilà une petite rotule qui vous permet de diriger votre smartphone si vous employez un pied d’éclairage avec le support. Sinon cela reste droit impossible de faire votre cadrage. Cette petite rotule convient à un matériel jusqu’à 5Kg, on a de la marge. Dans le cas d’une utilisation avec le support ROV de chez Rhino ce n’est pas nécessaire, car ce support a déjà une rotule incorporée.

 

Le Mico AspenMics

L’AspenMics est un micro-cravate très intéressant. Sa capsule est toute petite et son prix est vraiment bien placé. Malheureusement il faut le commander directement chez le fabricant donc envois depuis les US. Mais comme il est très bien placé, le prix reste intéressant malgré ce supplément de prix.

Acheter le kit avec l’adaptateur comme ça vous avez un micro prise jack classique avec son adaptateur pour smartphone et il a donc les deux connexions la différence de prix restant acceptable

Vous pouvez acheter en plus un paquet de petite mousse, car ils ont tendance à ce perdre et le prix est tellement raisonnable que cela ne change pas grand-chose à la commande.

 

Le Zoom H1N

Ce petit enregistreur est vraiment super compact. Qui plus est la nouvelle version H1N, est vraiment mieux. Le fait d’avoir passé les boutons de réglage sur le devant et non sur le côté comme avant a réglé plein de petit souci d’ergonomie. Donc vous pouvez l’avoir tout le temps sur vous et il vous permet de connecter votre micro-cravate directement si c’est un AspenMics ou grâce à l’adaptateur Rode SC3 si c’est un SmartLav+.

 

Le Rhino ROV

Pour moi le meilleur supporte que j’aie testé. Super serrage de l’appareil. Une rotule ball intégrée pour pouvoir correctement diriger le téléphone. Une prise hot mount sur le dessus pour pouvoir fixer es accessoire, il a tout ce que l’o peut attendre pour ce type de produit. Et il est beau et construit en métal avec une belle finition. Il ne me quitte plus.

Malheureusement vous ne pouvez l’acheter que chez MOMENT. Cest clair que cela augmente la facture. Par contre si vous devez acheter aussi un complément optique pour votre téléphone. Et que votre smartphone est dans la liste des appareils pour lequel MOMENT fait des coques. Alors il peut être très intéressant d’acheter en même temps une coque et le télé 58mm.

 

 

Kit Zoom H1N

Un kit vraiment intéressant ou on retrouve notre petit Zoom H1N, mais avec quelques accessoires bien utiles. Déjà un petit pied de table qui permet de le poser sur une table, mais aussi de l’orienter. Cela peut aussi vous servir pour votre téléphone si ovus avez un support j’ai toujours ce type de tout petit pied avec moi pour mon téléphone en mode NOMAD, pas de place, mais qui peut me sauver..

On retrouve une petite poignée si vous voulez interviewer quelqu’un ou pour vous parle dans cette enregistreur il ne faut pas le tenir directement à la main c’est dangereux sous risquez de générer des petits bruits de manipulation avec cette poignée, c’est bon.

Vous avez aussi une petite mousse qui vous permet de calmer un peu les parasitages si vous parlez de prêt. Cela permet d’éviter les soucis si vous vous déplacez pendant que vous vous enregistrez. Cela évite des pressions sur les membranes des deux micros inclus avec l’enregistreur. S’il y a un peu de vent, il faudra ajouter un petit Deadcat. Rycote en fait qui s’adapte bien à ce produit. »

Le conseil de Pascal Despeaux

Quand vous achetez un micro, prenez le petit câble adaptateur afin de basculer entre les différents appareils photo, portables etc. Vous pourrez ainsi vous brancher ainsi sur n’importe quel appareil quelles que soient les conditions.

Et pour le fond, l’arrière plan ?

Vert ou blanc ?

Lorsqu’on prépare un enregistrement, un tournage, il faut toujours réfléchir à l’endroit où on va le faire !
Ne pas hésiter par exemple à louer un petit gîte ou un Airbnb qui correspond à votre scénario ou votre thématique.

N’utilisez pas de fond vert à moins de ne vouloir réellement changer de décor ou pour faire des effets spéciaux !
Sinon évitez de l’utiliser, c’est beaucoup trop compliqué. Et si c’est juste pour du texte, c’est inutile.

Le décor

Pensez à purifier vos décors pour ne pas perturber l’œil de vos auditeurs.
Enlever tout ce qui n’a pas de raison d’être.
►L’idée ici est de simplifier au maximum le décor en enlevant tout élément qui pourrait perturber le visionnage de vos abonnés.
Du moins, en tout cas, sachez rester sur un nombre de détails raisonnable, afin de ne pas distraire votre audience par le décor.
Les personnes doivent rester focalisées sur vous plutôt que sur la déco😁.

Par contre, par exemple, on peut mettre une petite lumière de chevet dans un coin du fond de la pièce, ça donne vie au décor.
En effet, cette lumière mise derrière, donne un sentiment de détachement, de perspective, cela donne de la dynamique.

Les couleurs à éviter

Attention au noir et blanc en fond ou pour les vêtements. Ce sont des couleurs difficiles à travailler, car à l’image il n’y a aucune perspective. Cela donne des à plats.

Pareil pour un fond blanc, s’il n’est pas bien éclairé, ça fait gris, ça fait sale. Sinon faites comme dit précédemment, utilisez l’une de vos lumières pour spécifiquement éclairer ce mur blanc et lui donner lui redonner vie.

Comment donner de la dynamique à vos vidéos ?

La règle des tiers

C’est une dynamique qui pense à la trajectoire de l’œil au balayage. On utilise donc des lignes de force :

  • 2 horizontales (une par tiers)
  • 2 verticales (une par tiers)
  • Lorsqu’elles se croisent, ce sont des points de force.

L’idée est de mettre, par exemple, son visage ou son œil sur le point de force en haut à droite ; cela donne plus de présence à l’image.

Utilisez également ce point de force pour y intégrer du texte important, il sera plus visible. Mais attention, cela nécessite de bien y penser à avant le tournage afin de vous décaler de l’autre côté, pour lui laisser la place.

Le fait de se mettre au milieu du cadre donne une sensation d’ennuis à l’œil, c’est donc vraiment à éviter !

NOTE : cette règle des tiers fonctionne sur tous les supports même les carrés pour Instagram, les photos etc.

Votre positionnement face à la caméra

Ne pas se mettre face à la caméra, mais plutôt un peu de profil. C’est plus agréable, plus joli, plus ouvert, plus dynamique. Cela donne du volume, de la perspective et donc de la présence.

Comment filmer pour Instagram ?

Vous pouvez partir sur des images en 4:3, cela permet de faire votre carré mais avec un bandeau noir en dessous. Il vous permettra de mettre du texte. Il est toujours intéressant de rajouter du texte, votre nom ou votre produit.

Cela permet aussi de pouvoir regarder vos vidéos même s’il n’est pas possible de mettre du son. Ou encore, c’est également très important pour toute la population des malentendants. C’est une audience à ne pas négliger.

Exposition extérieure, face au soleil ?

Le problème lorsque l’on tourne en extérieur, c’est que  le soleil tape dans la lentille de l’objectif, il faut donc que vous ayez un pare-soleil.

Filmer en contre-jour

On peut également filmer en contre-jour, c’est même super beau ! Seulement, il faut un peu plus de maîtrise…

On a besoin, par exemple, d’utiliser un réflecteur. C’est-à-dire que le soleil est dans votre dos, le réflecteur est devant vous, il va donc récupérer la lumière du soleil pour éclairer votre visage.

Avec le soleil en arrière-plan, cela peut-être vraiment magnifique !

Sinon l’idéal est d’acheter un filtre ND pour « descendre » la puissance du soleil.

L’utilisation de la canne à selfies

Faites bien attention de marcher en ligne droite et sans à-coups trop brutal, sinon c’est extrêmement désagréable pour vos auditeurs.

Se filmer en selfie

Une erreur à éviter !
Quand vous prenez le côté selfie vidéo, la qualité de l’image est très mauvaise. Il faut donc se filmer avec l’objectif qui est au dos de votre téléphone. C’est plus compliqué mais la qualité est complètement différente.

La recommandation de Pascal Despeau est de ne pas se filmer en selfie car le fait que vous puissiez vous voir, vous empêche d’être connecté à votre audience.

En effet, il existe deux façons de se filmer :

  1. regardez vos abonnés vraiment dans les yeux, donc à travers l’objectif afin de vraiment vous adressez à eux
  2. soit vous êtes comme un interviewer télé, et vous ne regardez pas vraiment. Vous êtes plutôt dans l’écoute de votre interlocuteur.

Éviter vraiment de vous regarder en même temps car vous perdez toute la connexion de votre audience, toute l’application et l’intention que vous pouvez y mettre.

Paysage ou portrait ?

Filmez-vous en paysage en mettant avant votre appareil en 4K et au montage, vous pouvez ainsi couper les côtés. Vous avez ainsi les deux, le paysage et le portrait.

Comme vous vous filmez en plus large, vous aurez également la possibilité de faire des effets de raccord dans l’axe (lorsqu’on passe d’un plan d’ensemble à un plan rapproché ou l’inverse sans que la caméra n’aie changé d’axe, c’est à dire d’angle de prise de vue).

« Astuce Monsieur + »

« Laissez des erreurs, cela vous rend plus humain et meilleur en communication. Si vous êtes trop nickel, ça fait publicité. Plus vous acceptez d’être imparfait, plus vous autorisez votre audience à l’être également. Cela vous en rend encore plus sympathique. »

Comment gérer les erreurs de tournage ?

Quand vous faites des erreurs, n’arrêtez pas la caméra pour recommencer. C’est une erreur énorme car psychologiquement vous avez l’impression d’un échec.

Non ! Ce qu’il faut faire, au moment de l’erreur, c’est vous arrêtez de parler, vous reprenez votre souffle et vous redémarrer. Vous couperez au montage.

Ainsi vous n’avez pas fait d’erreur, vous avez simplement eu plusieurs prises à l’intérieur. Psychologiquement ce n’est pas pareil.

Particulièrement sur les interviews, car plus vous recommencez, plus la personne en face est angoissée, et pire c’est !

Conclusion

« Soyez nature et vrai ! Soyez bon dans votre domaine, on n’attend pas de vous que vous soyez George Clooney. Et en plus, cela permet de montrer que vous connaissez très bien votre domaine car vous ne lisez pas de prompteur. Cela vous donne une vraie sincérité.

Faites des choses simples ! »

Comment retrouver Pascal Despeaux ?

Je tiens particulièrement à remercier Pascal Despeaux pour toute la valeur qu’il nous a donné ! J’espère qu’avec toutes ces informations, vous ferez de très belles vidéos pour vos chaînes respectives.

Voici à présent tous les liens afin de le suivre, sans oublier sa formation « Nomade » qui est bien plus complète que ce qu’il nous a partagé aujourd’hui :

Lien pour sa formation « Nomade »

Lien pour son blog : Le Blog de l’Image

Lien pour sa chaîne Youtube : Pascal Despeaux

Lien pour la vidéo qui complète cet article : Comment faire des vidéos pros ?

Lien direct vers les produits Moment

Tu peux également prendre contact ou directement rendez-vous avec moi :

  • par mail : contact@ webcreateur.com
  • ou prend rendez-vous directement avec moi sur webcreateur.com/rdv

A bientôt !