Robert Depiquigny est copywriter depuis près de  20 ans.

Je sais que cette interview va réellement vous intéresser pour votre création de contenu. Mais juste avant, à la fin de cette interview, sachez que je vous dévoilerai le nom de tous les intervenants de mon 1er événement Live de Prendre Sa Vie En Main, qui aura lieu les 25 et 26 Janvier 2020.

Son parcours

Robert a toujours exercé ce métier de copywriter, puisqu’il a commencé dès la sortie de l’école en travaillant chez Blancheporte en vente à distance et en agence de marketing direct chez 100% VAD.

En effet, on a tendance à penser que copywriter, c’est essentiellement pour écrire page de vente ou webinaire, mais dans la réalité, on peut aussi l’utiliser pour des produits du secteur « physique », dans des entreprises traditionnelles.

Même si en France, le copywriting est peu développé, on parle généralement de concepteur/rédacteur.

Après ses expériences chez Blancheporte et 100%VAD, il a repris ses études en Master 2, en commerce électronique. C’est ce qui lui a donné le courage de se lancer et de créer son entreprise, il y a 4 ans maintenant.

Copywriting, la définition de Robert

« C’est l’art de convaincre à l’écrit »

En effet, le but n’est pas uniquement de vendre. Par exemple, on utilise le copywriting pour les discours politique, ce qui permet de convaincre et de faire adhérer.

Quelles qualités pour devenir un « bon » copywriter ?

Il faut d’abord aimer le challenge, car il faut accepter de se frotter à des refus, des blocages, et parfois même des personnes non réceptives.

Il faut aimer les mots, aimer écrire, sans forcément aimer lire. Par contre, il faut bien comprendre que ce n’est pas de la littérature, c’est vraiment un style d’écriture plus direct.

Les débuts

Il y a donc 4 ans, à son installation, dès le 1er mois, au changement de son statut Linkedin de salarié à  freelance, il a tout de suite eu une proposition du concurrent de son ancien employeur. Ils sont restés près de 3 ans en collaboration.

Finalement, malgré la reprise de ses études, après être parti de chez 100%VAD, il a fait ailleurs, ce qu’il faisait déjà en tant que salarié. Mais c’est grâce à cela qu’il s’est confirmé que ce qu’il aimait vraiment c’était la créa, inventer des choses et écrire des textes.

Petit conseil au passage

Si vous souhaitez devenir freelance, l’été est un excellent moment pour se lancer, car les salariés sont en vacances, il y a donc beaucoup de demandes !

Le partenaire de votre succès

Robert ne se défini ni comme un freelance, ni comme un sous-traitant, mais plutôt comme un partenaire de Business, un partenaire de votre succès. Il a même aujourd’hui le luxe de pouvoir choisir ses clients.

Il travaille donc avec quelques clients très sélectionnés de l’infopreneuriat, dont il fait leurs pages de vente, les scriptes de webinaires ou encore séquences de newsletter.

Mais il vend également des formations en ligne qui permettent en toute autonomie de devenir copywriter.

Et propose depuis peu,  un accompagnement sur 6 mois l’Académie Copylote dont la promesse est de former au métier de copywriter et surtout de les mettre en relation avec leurs premiers clients. En effet, lui et son associé ont énormément de réseaux avec chacun 20 ans d’expérience, l’un dans le copywriting, l’autre plus dans la publicité, un véritable atout pour leurs « élèves ».

S’il devait choisir…

Entre ses 3 activités, travailler avec les infopreneurs, faire des formations en ligne ou l’accompagnement, qu’est-ce qui lui plait le plus ?

« Le trait d’union entre tout cela, c’est donner la possibilité aux gens que j’accompagne d’être libre ! C’est vraiment une valeur première chez moi, la liberté.»

La liberté, c’est l’un des gros avantages de ce métier, car finalement, on travaille derrière un ordinateur, mais celui-ci peut être partout dans le monde. D’ailleurs cette année, il est allé aux Etats-Unis, en Italie et pourtant, il a pu continuer à produire des textes pour ses clients.

C’est ce « kiffe » qu’il veut partager.

Quel est le pourcentage entre les différentes activités et son chiffre d’affaires ?

Aujourd’hui et depuis plusieurs mois, il travaille sur son accompagnement l’Académie Copylote et son webinaire de lancement. Cela lui prend beaucoup de temps et d’énergie, mais comme c’est pour janvier, cela ne lui a encore rien rapporté.

Mais en parallèle, ce qui lui rapporte le plus, c’est le Done For You, la prestation de service avec ses infopreneurs très selectionnés.

Et dans 2/3 ans…

Son désir le plus brûlant est de développer l’accompagnement, de former les gens. Transmettre est vraiment très très important pour Robert, c’est pourquoi l’Académie Copylote deviendra de plus en plus sa priorité.

De plus, comme la formation en ligne est intégrée dans le programme, cela réunit le « meilleur des deux mondes » : les ressources et le coaching, qu’il souhaite absolument en illimité.

En janvier 2020, lancement de l’Académie Copylote

Avec pour commencer dans l’idéal, 10 « élèves » afin d’être complètement disponible, en tout cas pour la 1ère session de 6 mois.

Mais pour la suite, évidemment, s’il y a vraiment beaucoup de demandes, il étoffera son équipe à Red2Redac afin d’apporter toujours plus de qualité.

Le plus de l’accompagnement l’Académie Copylote

Cet accompagnement se fait donc sur 6 mois avec pour but de former de futurs copywriter, mais surtout de les accompagner jusqu’à leurs premiers clients. Car un savoir-faire, c’est bien mais le vendre, et pouvoir en vivre c’est un indispensable !

Une journée type chez Robert

Robert n’a pas vraiment de journée type, son principal rituel est de définir chaque début de semaine les 3 actions prioritaires qui vont servir son projet, qui est actuellement l’Académie Copylote.

Par exemple lundi, il a prévu ses 3 actions principales :

  1. Faire la promotion du webinaire qu’il va animer
  2. Les séquences de mails à envoyer qui sont en train d’être écrites
  3. Le travail pour ses clients actuels

Quant à sa créativité pour écrire ses textes, il utilise ce qu’il vit dans son quotidien. Il se pose ainsi la question

« Qu’est-ce que je peux utiliser là, dans ce que j’ai vécu dans ma journée, pour pouvoir le recycler et le réutiliser pour un de mes clients ? »

Comment gérer l’écriture de mails ?

Surtout que c’est souvent très diversifié. Par exemple, ses thématiques du moment sont :

  • Du développement commercial, qui accompagne des indépendants à aller chercher des clients
  • Du développement personnel et spiritualité
  • De la perte de poids et compléments alimentaires

1-Fréquence d’envoi de mails

C’est différent en fonction des clients, il y a un qui envoie 2 mails/semaine à certains de ses clients, mais il développe un second avatar pour qui il passera à 3/semaine.

Juste pour ce clients, cela fera donc 5 mails/semaine.

Alors, tous les jours ou pas tous les jours ?

Une question récurrente de beaucoup de clients. La règle c’est qu’on n’ennuiera jamais son audience si on lui parle de ses problèmes. Si vous lui parlez tous les jours de vous, de votre business, de vos produits, oui ce sera dérangeant et vous aurez un gros taux de désabonnement.

2-L’unique sujet à aborder !

Mais si vous partez du principe uniquement sur ce que vit votre avatar parce que vous avez très bien identifiés ses problèmes, vous pouvez vous permettre d’écrire tous les jours.

Car vous l’aidez en lui expliquant comment il peut dépasser ses problèmes et comment les contourner.

3-Utilisez l’infotainement

Il faut apporter de l’information utile, on lui parle de ses problématique, on lui apporte des solutions (partielles), des pistes d’amélioration, mais le tout sur un mode « léger ».

C’est ce qu’on appelle de l’infotainement, la contraction de l’information et du divertissement, entertainment en anglais.

4-Être simplement soi-même et polariser

C’est un point très important, car la force d’une newsletter, c’est de rester authentique, que la personne qui lit puisse s’imaginer que vous lui parlez. Il faut savoir garder son style, ses tics de langages… au point même d’en être clivant. Ainsi on garde les fans, et on se sépare des « touristes ».

5-Nuancer la pression commerciale

Même si vos mails respectent tous les critères précédents, ne rajouter pas à chaque fois, le lien vers une page de vente !

Parfois écrivez simplement pour entretenir la relation et renforcer votre proximité.

L’idéal est d’envoyer 2 à 3 mails par semaine (par exemple) sans lien commercial, et 1 fois par mois, envoyer un vrai mail de vente. Qu’il soit clairement annoncé.

L’objet de Robert

C’est un livre qui a « bien retourné » la tête de Robert qui s’appelle :

L’argent n’est pas le problème, c’est vous ! de Gary M. Douglas et le Dr. Dain Heer.

Son échec « préféré »

Vers l’âge de 15/16 ans, Robert étant vice-champion de France de lutte, il a eu la chance d’être intégré dans un centre d’entrainement à Font-Romeu dans les Pyrénées. Il a donc fait sport étude dans un lieu dédié aux Jeux Olympiques de Mexico en 1968. Il est situé en altitude afin de préparer les athlètes à l’oxygénation.

Après 2 ans d’entrainement intensif, il décide d’arrêter afin de retrouver une vie d’ados un peu plus « normale ». Mais Robert s’en est voulu pendant très longtemps d’avoir gâché cette opportunité unique.

Puis, avec le recul, aujourd’hui, il se rend compte que finalement, cette décision a été très importante dans sa vie, car c’est grâce à celle-ci qu’il se retrouve aujourd’hui dans un métier passionnant. S’il était resté en sport étude, son destin aurait plutôt été prof de sport ou entraineur…

Ce qui n’a plus rien à voir avec ses envies d’aujourd’hui.

Son dernier mot

«Ce qui se conçoit bien, s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément ! » de Nicolas Boileau

Apprenez à faire les choses le plus simplement possible, car ce sont les plus efficaces.

Mais pour cela, il faut avoir digéré, emmagasiné les choses pour pouvoir en retirer les pépites et les retransmettre de façon extrêmement simple.

Retrouvez Robert Depiquigny

Sur son site internet : https://red2redac.com/

Sur Facebook : Robert Depiquigny ou le groupe privé Copywriting Hautes Performances

Et comme promis, voici le nom de tous les intervenants de mon Prendre Sa Vie LIVE

Steve Beaudouin, créateur du Take Action

Pierre Peigné qui aide les salariés dans la gestion du stress

Julien et Katarina Ridouard de Boost ton couple

Jérémie Mercier sur l’alimentation et la nutrition

Caroline Gauthier avec ses 4 clefs pour prendre sa vie en main

Julien Musy vous fera « péter » vos croyances vis-à-vis de l’argent

Et suite au concours organisé sur Facebook

Patrice Ronez pour le lâcher prise et la gestion des émotions

Sophie Robert qui nous parlera de sa liquidation judiciaire qui « a été merveilleuse ! » ou savoir rebondir face aux difficultés

Meï Boyington qui utilise l’art, le crayon et le pinceau, comme moyen d’expression pour avoir une vie plus sereine et épanouie

Pour vous inscrire et faire partie du 1er Prendre Sa Vie En Main LIVE

Voici le lien du séminaire à Rennes les 25 et 26 Janvier 2020 :
Prendre Sa Vie En Main LIVE

Mon objectif est vraiment de vous apporter un maximum de valeurs afin que vous ayez toutes les cartes en main, pour vous élever à un niveau supérieur.

  • De la clarté dans vos objectifs
  • Les clefs pour que vous puissiez exploiter vos ressources intérieures avec ma méthode ÉPATÉ
  • Un plan d’action efficace
  • Un maximum de confiance en soi
  • Les clefs pour développer votre leadership
  • Transformer un événement négatif en positif

Que 200 places, alors qu’il y a 230 000 abonnés…

Si vous êtes intéressé, ne tardez pas, CLIQUEZ SUR LE LIEN, il n’y a que 200 places en ventes.

Vous pouvez également prendre contact ou directement rendez-vous avec moi

  • par mail : contact@ webcreateur.com
  • ou prendre rendez-vous directement avec moi sur webcreateur.com/rdv

A bientôt !