Dans cet épisode je te partage une interview réalisée avec le grand Paul Pyronnet, formateur depuis plus de 30 ans et figure incontournable de la PNL.

Et pour la toute 1ère fois,  j’enregistre ce podcast en direct sur Facebook, fonctionnalité découverte, d’ailleurs grâce à Paul !

Son parcours

Paul Pyronnet est un passionné du monde de l’évolution personnelle. Coach, formateur, conférencier depuis une trentaine d’années. Il permet aux personnes de se reconnecter à eux-mêmes et les aide à se construire une vie plus en cohérence avec ce qu’ils aspirent.

Paul est un spécialiste de la PNL, ce qui le passionne.

Mais qu’est ce qui l’anime profondément et lui permet de se lever tous les matins avec enthousiasme ?

Pour Paul, le plus important est de donner envie de vivre. De profiter de cette vie extraordinaire et vivre de ses passions.

« Moi, j’ai la chance de pouvoir faire un métier qui me passionne. Ce qui veut dire que j’ai l’impression d’être à la retraite depuis l’âge de 25 ans. Je pense que j’aurai tout l’or du monde, je ferai exactement ce que je fais aujourd’hui ! »

Ce qui le porte c’est également de découvrir l’immense potentiel qui anime les personnes qu’il accompagne. Les voir se reconnecter à leur système de valeurs et à leur projet de vie. Leur trouver les outils adéquats et les voir évoluer sur leurs croyances, la manière de gérer leurs émotions, leur relation.

Finalement leur permettre d’être de mieux en mieux avec leur histoire, leur passé, leur futur, qu’ils grandissent et donnent de plus en plus de sens à leur vie.

Comment définir de façon simple la PNL ?

La Programmation Neuro Linguistique.

Depuis notre plus jeune âge, on a appris à gérer notre vie émotionnellement et par nos comportements, ou à travers notre culture, la société… Nous avons pris des habitudes, nous nous sommes programmés par rapport à cela.

La neurologie concerne notre cerveau et notre système nerveux. Par la PNL, nous allons apprendre à le comprendre et l’utiliser un peu mieux. Ainsi, nous apprenons à mieux nous connaitre, et à nous connecter au meilleur de nous-même sur un plan émotionnel.

Par exemple avec la confiance en soi, ou comment interagir avec plus de qualité pour faire face à des variétés de relations plus large. Ou encore, comment définir des objectifs…

En fait, notre cerveau nous a été « livré » sans mode d’emploi, mais à présent, grâce à la science, nous pouvons apprendre à mieux l’utiliser. Et finalement, tout le monde fait de la PNL, sans le savoir.

Aujourd’hui, nous pouvons apprendre à faire de façon consciente :

  • Comment communiquer avec soi-même, avec son pré-conscient, son inconscient
  • Comment clarifier ce qui nous anime, surtout quand on vit des difficultés…

La PNL est un processus d’évolution : on grandi sur soi-même, sur ses ambitions, ses aspirations. On apprend à gérer notre énergie et à intégrer des comportements relationnels.

Nous pouvons l’utiliser tous les jours que ce soit au niveau de notre mindset, de nos émotions et de nos comportements.

C’est vraiment un moyen de mieux vivre !

Comment Paul a-t-il découvert la PNL ?

Paul a 54 ans et est dans le métier depuis 31 ans, c’est une grande histoire d’amour. Mais comment cela a commencé ?

Sa jeunesse

En fait, au cours de sa vie, il a été influencé par deux choses.

  • La 1ère commence dans sa jeunesse.
    Il a grandi dans une communauté qui vivait avec Gandhi. A tel point qu’il pensait, petit, que c’était un peu son grand-père. Ce n’est que plus tard, qu’il a vraiment compris qui était Gandhi et sa célébrité.
    En vivant en communauté, il a appris à vivre avec l’ouverture et la différence qui, même si elle n’est pas toujours facile à gérer, est très enrichissante.
  • La 2ème est d’avoir vécu très jeune avec des personnes qui avaient des aspirations profondes.
    Jusqu’à parfois, quitter des environnements très confortables pour s’engager dans une vie qui l’était peut-être moins à l’extérieur, mais qui l’était beaucoup plus à l’intérieur, plus en phase avec eux-mêmes, leurs rêves et leur vision.

Son adolescence

Ensuite, après avoir déménagé sur Grenoble, sa mère est décédée alors qu’il avait 12 ans. Il s’est retrouvé avec un tuteur, et à 16 ans, il a dû se prendre en charge avec son frère jumeau.

Ce changement de vie total a été très difficile, ce qui l’a amené à prendre des comportements pas toujours correct.

C’est ainsi qu’il est devenu secouriste. Et là, il a découvert autre chose ! Il a tout exploré : secouriste routier, aquatique, sportif. Il est même devenu maître-nageur, alors que petit il avait une phobie de l’eau.

Ce qui a été très puissant à ce moment-là, c’est qu’il a compris à quel point il était porté par le fait d’aider les autres et qu’il était possible de tendre vers une vie meilleure. Il est allé jusqu’au sauvetage en mer, spécialisé dans les côtes dangereuses.
Et c’est le souci de la gestion des équipes en situations de stress qui l’a amené au développement personnel.

A partir de 1987

Avant, en 1987, le coaching n’existait pas, c’était donc dans des groupes de thérapie. Il a découvert la psychologie humaniste et ses différents courants. D’abord la gestalt, puis la bio énergie, la sophrologie et l’analyse transactionnelle. Cette dernière étant l’outil qu’il a le plus utilisé en tant que formateur.

En 1990

Il revient vers la PNL qu’il avait découvert quelques années plus tôt, mais par manque de moyens financiers, il n’avait jamais pu se former.

Il décide donc de créer un groupe avec Alain Caroll, son mentor. Et ensemble, ils collaborent pendant 10 ans pour monter une école de PNL, entre 1990 et 2000.

Ensuite chacun a repris son chemin, et Paul a continué sur la cohésion internationale avec la dimension des équipes qui le passionne tant : qu’est-ce qui fait qu’on avance ensemble ?

En 2010

Il crée son institut avec ses deux salariés de l’époque toujours dans le cadre de la cohésion internationale.

Tout au long de son parcours, ses fondamentaux sont :

  • Toujours revenir sur ses « importants »
  • Et entamer des processus de transformation autour de ses « importants »

Son cœur est toujours à la source de ses décisions. Cela lui a fait prendre parfois des risques, comme arrêter des prestations pourtant payées très chères (8 000 francs la journée, à l’époque soit un peu moins 5 000€) pour lancer son école PNL et faire ce qui le portait le plus.

Une grande aventure entrepreneuriale

Après s’enchainent beaucoup d’aventures et d’écriture de livres.
Egalement, des rebondissements au sein de sa société, dont le rachat de sa propre clientèle. Après avoir créé une succursale à Lyon avec des associés, ce développement ne le portait plus vraiment, il a choisi de partir avec les inconvénients qui en découlaient…

L’aventure entrepreneuriale a été très riche, avec des réussites, mais aussi des difficultés financières ou administratives.

Et chaque fois, il a su se relever et revenir sur ses « importants » !

Depuis, il sait ce que c’est quand quelqu’un a un projet, qu’il vit des difficultés, qu’il n’y crois plus, qu’il est prêt à s’effondrer… Il a vécu tout cela, jusqu’à devoir aller chez un psychiatre…

D’ailleurs, la PNL l’a beaucoup aidé à ce moment-là. Après, il ne l’a plus jamais enseignée de la même façon.

« Ce qui me porte plus que tout, c’est que, quelles que soient les difficultés que l’on a, l’on puisse se reconnecter à cette puissance de feu. A cette lumière intérieure, même si parfois on l’a vraiment perdu, il existe vraiment des outils pour retrouver cela ! »

Il a vu tellement de personnes se relever malgré les difficultés, comme David Laroche ou d’autres inconnus mais qui ont vécu la même chose, qu’il est très fier de faire ce métier.

Reconnecter les gens au sens profond  quelles que soient les difficultés qu’ils rencontrent, et même, « au sens de ce pourquoi ces difficultés arrivent » !

Pour Paul Pyronnet, avec l’expérience et le recul qu’il a :

« Rien n’arrive pour rien, tout est juste parfait ! Mais c’est à nous, quelles que soient les circonstances extérieures, de faire grandir en nous ce qu’il y a à faire grandir et à terme, de célébrer ces situations ! »

Je lui ai demandé : « Si tu devais choisir le challenge le plus important de ces 10 dernières années ? »

Son challenge personnel

Se réouvrir à sa sensibilité !

Ayant eu une enfance plutôt difficile, il a appris à faire face ! Il a longtemps été blindé.
Mais ces dernières années, il a appris à s’ouvrir d’avantage à sa sensibilité, à sa fragilité intérieure.

Cela peut paraitre étonnant, mais ce fut un grand challenge de s’accepter dans ses zones de fragilité.

Son challenge professionnel

Ces dernières années, le monde de la formation s’est totalement transformé, notamment au niveau des conventions. Avant, 70% étaient prises en charge, aujourd’hui nous sommes à 5/7% !

Donc il y a quelques années, son chiffre d’affaires s’est écroulé. Il a donc fallu qu’il se transforme totalement.

Des décisions ont dû être prises :

  • aller vers le grand public
  • s’occuper d’Internet
  • de se former, d’investir du temps, de l’énergie et de l’argent pour accepter ces transformations
  • faire ré-évoluer sa manière de travailler

Pour Paul, la Vie, c’est de plus en plus des « challenges de choix ». Il est une personne très audacieuse, qui s’emballe vite, mais aujourd’hui, il faut plus de vision, savoir garder un cap, apprendre à dire NON pour apprendre à se recentrer.

Son offre qui a le plus de succès

« Base PNL » est celle qui se vend le plus, car c’est l’entrée, le cursus le plus long.

Vient ensuite « PNL Power », un week-end par an, à Lyon, pour « vous débarrasser de vos freins, vaincre vos peurs et transformer vos rêves en réalité ».

Et puis il y a les formations en direction des formateurs pour leur apprendre à retransmettre les bases de la PNL.

La journée idéale de Paul Pyronnet

Au réveil :

  • méditation
  • refaire le point sur la journée de la veille et celle qui vient
  • se recentrer
  • éprouver de la gratitude
  • revenir en profondeur sur ses priorités
  • yoga
  • pas de petit déjeuner, que de l’eau
  • prendre le temps d’apprécier la nature

Ensuite, en fonction de l’activité du jour, il se connecte soit :

  • Avec ses stagiaires
  • Son bureau
  • Ou chez lui avec des amis

Se connecter aux personnes ou à ses projets est prioritaire.
Paul aime aussi beaucoup bouger, voyager, faire du sport…
Les urgences rythment aussi beaucoup ses journées, même s’il essaie de déléguer au maximum.

Les projets 2020

Formation longue

Pour février, et pour la deuxième année, il prépare une formation sur 5 mois.

Réduction du nombre de participants par session

Sinon, il a également décidé qu’à partir de l’année prochaine les groupes de formations qui accueillaient jusqu’à 35 participants seraient dorénavant de 25 personnes, afin de privilégier les connections et d’aller encore plus en profondeur dans ses enseignements et dans ses échanges. L’interaction est vraiment ce qui l’anime le plus.

Retraites  et mastermind en préparation

D’ailleurs, il prépare également des « retraites » grand format avec d’autres animateurs, mais aussi d’autres séminaires plus classiques mais avec une réduction du nombre de participants.

Et, pour encore plus privilégier les connections, il va préparer un mastermind d’une quinzaine de personnes qui englobera des coaching plus individualisés, en mode « retraite ».

Dans toute sa carrière, ce sont les moments les plus dingues qu’il ait vécu, les plus intenses. Pour lui, la transformation se fait à travers l’enseignement, la pratique mais aussi et surtout par le niveau d’intimité entre les participants.

Faire partie de mastermind permet une vraie évolution

D’ailleurs, lui-même fait partie de deux masterminds : celui de Romain Collignon et celui de Martin Latulippe.

Ce sont deux masterminds très différents : l’un est plus international avec une réflexion de fond plus « spirituelle », l’autre est avec beaucoup plus de jeunes.

Et dans les deux, ce qu’il aime, c’est que les entrepreneurs pensent autrement, qu’ils ont de grosses ambitions et par leurs différences, lui permettent de se poser lui-même des questions :

  • Sur là où il en est
  • Vers quoi il a le plus envie d’aller
  • Comment il a envie de construire son avenir professionnel ?

Ces masterminds le font bouger, le challenge. Ce qui est super intéressant pour Paul aussi, c’est ce qu’on donne et ce qu’on prend :

« être un entre-preneur c’est bien, mais il faut aussi être un entre-demandeur et un entre-donneur. »

Cela lui permet de remettre un peu les compteurs à zéro, tellement les évolutions sont rapides. Il aime aussi qu’on « lui rentre un peu dedans » avec des questions qui le dérangent, toujours dans l’idée d’évoluer.

La question Facebook de Frédéric : « Polo quel est ton plus grand rêve aujourd’hui : pro, perso ou les deux ? »

Paul adorerait faire un séminaire dans… l’espace !!! Il se voit déjà regarder la Terre de loin, à travers le hublot, le célébrer avec les gens qui seront avec lui.

A plus court terme, il veut renforcer la communauté d’experts PNL qui veulent la démocratiser dans toutes les couches de la société, car ce sont des outils tellement puissants de transformation qu’il faut les diffuser !

Le dernier mot de Paul Pyronnet

« Profitez de cette fin d’année pour célébrer et prendre du temps de qualité avec les gens qui vous sont proches ! Et interrogez-vous. Ecouter cette partie de vous qui aspire à se développer, à grandir. Sachant que c’est parce qu’on grandi à l’intérieur, qu’on va pouvoir ensuite grandir à l’extérieur.

Continuez à prendre soin de vous, de vos proches et de votre avenir surtout ! »

Retrouver Paul Pyronnet

Sur sa page Facebook : Paul Pyronnet

Sa chaîne Youtube : Paul Pyronnet Institut

Son site internet : formations-pnl-certifiantes.fr

Sa formation PNL gratuite

Pour prendre contact ou un rendez-vous avec moi

  • par mail : contact@ webcreateur.com
  • ou prendre rendez-vous directement avec moi sur webcreateur.com/rdv

A bientôt !