David Moussebois, le podcaster du Chaman Digital

Son parcours

Ancien professeur d’école, après 18 ans dans l’éducation, il devient même directeur d’école. J’ai rencontré David plusieurs fois, et j’ai adoré son amour pour la pédagogie. Il a également un podcast « Le Chaman Digital ».

En couple depuis 15 ans, ils se sont rencontrés avec sa femme grâce à Meetic (et oui, finalement, ça marche !) ils ont 2 enfants (10 et 12 ans) et travaille ensemble pour cette aventure du Chaman Digital !

Le Chaman Digital, c’est quoi ?

Une entreprise créée par David Moussebois et sa femme qui se résume par :

« Dis-moi qui tu es, je te dirai comment être dans le monde digital ! »

Chacun sa spécialité : sa femme reconnecte les gens à ce qu’ils sont profondément avec les outils de nos ancêtres (méditation, des exercices, du travail « thérapeutique », mission de vie, le pourquoi….)

Lui va travailler le profil de communication, d’apprentissage des gens et adapter tout cela au monde du digital par la création et vente de formations en ligne et en présentiel, également.

Leurs clients

Des néo-entrepreneurs, les personnes qui veulent se lancer dans le digital mais qui ne savent pas par où commencer. Qui ont déjà un projet, voire même déjà fait des formations en ce sens, mais qui souhaitent aller plus vite.

Des entrepreneurs qui ont déjà une réelle expertise dans le monde digitale mais qui ne savent pas comment le transposer dans le digital.

Ou encore des personnalités qui ont déjà une très grosse visibilité sur le net, qui ont déjà vendues pour plusieurs millions de formations en ligne, mais qui se rendent compte que le taux de réussite de leurs clients est très faible.

5% est la réalité du taux de réussite des formations en ligne

En effet, contrairement à ce que les témoignages clients laissent sous-entendre, le taux de personnes qui finissent les formations en ligne dépasse rarement les 5 à 10% maximum ! C’est une réalité mondiale, même au niveau universitaire.

David utilise donc ses compétences de pédagogue et d’expert digital pour améliorer cet environnement de formation afin que l’expérience client soit bien meilleure.

Qu’est ce qui anime David Moussebois ?

En fait, David du haut de ses 2 m 04, a toujours voulu aider les autres à grandir et à découvrir leur zone de génie.

En effet, il vient du monde de l’éducation (18 ans d’expérience), et le problème, c’est qu’on pousse les enfants à s’améliorer dans les matières où ils ne sont pas à l’aise où ils ont des difficultés, au lieu de les aider à devenir meilleur dans ce qu’ils aiment déjà, dans leurs compétences, leurs dons naturels.

Cela a toujours été son combat, jusqu’à atteindre le ministère de l’éducation franco-belge, mais sans succès, sans réussir à se faire écouter.

Cela a été d’ailleurs une période très difficile pour lui. C’est ce qui l’a amené à contourner le problème et être là où il en est aujourd’hui.

Le challenge le plus important de David de ces 10 dernières années

« Être moi-même ! Accepter aussi mes zones d’ombre ! »

Dans l’éducation, il y a des règles, des non-dits. Il a passé tellement d’année à se censurer qu’il y a un gros travail personnel à faire pour qu’il ose s’exprimer totalement librement. D’où son podcast et la création de contenus, car cela lui donne cette liberté là !

Comment s’est passée la transition entre 18 ans dans l’éducation et le Chaman Digital ?

En fait, autour de lui que ce soit dans sa propre famille ou celle de sa femme, ils sont tous entrepreneurs en couple. Il était le seul « vilain petit canard » à travailler pour l’Etat.

« Mon père m’a dit que je « travaillais » quand je suis devenu directeur d’école ! Avant cela, je ne travaillais pas, j’étais en congés la moitié de l’année, car j’étais prof !… »

David a pourtant toujours été passionné par l’entrepreneuriat.

La vie a fait qu’il en est là aujourd’hui, après avoir été…

  • prof pour impacter les enfants,
  • directeur pour impacter les parents,
  • formateur pour impacter les enseignants et
  • il a été jusqu’à l’Etat, pour impacter le système !

Mais avec la politique, il s’est fermé des portes, ce qui a fait que finalement le switch s’est fait tout naturellement.

Il s’est créé l’environnement qui lui permettait d’avoir une vraie liberté d’action.

Par contre, il y a été en mode petit à petit. Ayant une famille à nourrir, il a commencé doucement, avec d’abord un mi-temps et puis progressivement à temps complet sur sa société.

La plus grosse difficulté a été sa relation avec l’argent ! En tant qu’enseignant, puis directeur, il avait un bon salaire, fixe, des horaires de travail très confortables… David a dû faire un très gros travail personnel  à ce sujet ; ce confort était devenu beaucoup trop « inconfortable » par le manque de liberté.

Oser demander de l’aide !

Durant son parcours, David a quand même eu un moment extrêmement difficile, à la fin de son poste de directeur.

Il a senti qu’il avait besoin d’aide et n’a pas hésité à demander.

La vie lui a fait retrouver le papa d’un de ses anciens élèves, qui lui-même était coach. Ils avaient des projets ensemble, mais après les avoir réunis, la vie les a de nouveau séparés… ce dernier s’est suicidé…

Cela a beaucoup impacté David. C’est comme ça qu’il a découvert Sandrine et Nicolas De Vicq. Et en voulant décortiquer leur webinaire, d’un point de vue marketing, il a également découvert Martin Latulippe qui deviendra un véritable mentor.

Mastermind et réseautage

Grâce à Martin Latulippe, David a intégré son mastermind, puis a rencontré beaucoup de personnes qui plus tard deviendront importantes dans son propre développement et celui de son entreprise, comme entre autres, Christian Junod ou encore Paul Pyronnet…

Bien s’entouré est encore une fois un élément très important de développement !

Il faut savoir se créer une « famille entrepreneuriale » !

Dans un mastermind, il y a la bonne énergie, le bon mindset, des personnes qui nous comprennent et nous challengent. Des entrepreneurs à succès qui dévoilent aussi leurs problématiques, ce qui peut rassurer…

Objectifs 2020

L’objectif de David, qui aime tant faire grandir les autres, c’est de grandir lui-même au niveau de sa capacité à s’exposer.

En effet, ils doivent développer leur visibilité, mais c’est encore un sujet personnel à travailler !

Par exemple, il vient de passer 4h à se filmer pour des vidéos youtube, mais il a tout effacé…

Sa problématique c’est de douter de la qualité de son contenu, de l’intérêt pédagogique de ce qu’il crée.

Le challenge : développer des produits pour sa propre société ! Car des formations en ligne, pour les autres, ils en font beaucoup, mais ce n’est pas pour eux-mêmes.

Après avoir longtemps vécu dans l’incohérence entre leurs métiers respectifs et leurs convictions, le but est de vivre pleinement leur unicité, créer du contenu et s’amuser à le faire !

Le dernier mot de David

« Je sais que je ne sais rien, c’est déjà bien de le savoir ! »

Pour retrouver David Moussebois

Son podcast : Le Chaman Digital

Son site : lechamandigital.com

Sa page Facebook : Le Chaman Digital

Vous pouvez également prendre contact ou directement rendez-vous avec moi

  • par mail : contact@ webcreateur.com
  • ou prendre rendez-vous directement avec moi sur webcreateur.com/rdv

A bientôt !